LéA INQUIRE 2019-2022

INteractions agriculture – société : quelles QUestions ? quelles Innovations ? quelle Responsabilité pour l’Enseignement ?

Retour sur la page des LéA

Le LPA de Lavaur Flamarens fait partie de l’EPL du Tarn. Il propose des formations de la 4ème au bac professionnel par la voie initiale et en BTS par la voie de l’apprentissage dans le secteur de l’agriculture. Les formations s’appuient sur des supports novateurs, pour les apprentissages techniques et professionnels, comme l’exploitation agricole En Darassou à proximité du site. De nombreux changements ont été réalisés ces dernières années pour réduire les intrants chimiques utilisés en productions végétales et animales et développer une agriculture de conservation des sols. Le lycée est engagé dans de nombreuses actions en lien avec des questions socialement vives actuelles liées au territoire de l’établissement : la semaine de l’Eau,  la journée de la biodiversité.

La recherche menée

Le nouveau paradigme induit par la transition agroécologique souhaitée dans les systèmes de production agricole vise à mieux répondre aux attentes sociétales,  vives et nombreuses. En formation, ces questions sociétales sont multidimensionnelles et interdisciplinaires et répondent aux caractéristiques des questions socialement vives (QSV) (Simonneaux et Legardez, 2011).Introduire les controverses dans les savoirs scolaires ne suffit plus, les demandes sociétales poussent à y prendre part au sein du milieu scolaire pour que les futurs acteurs de l’agriculture s’engagent dans les débats et co-construisent des solutions en phase avec les projets de société. En effet, les équipes éducatives des EPLEFPA sont régulièrement interpellées par des acteurs hors du milieu scolaire.  Quelle place accorder à ces QSV dans des projets pédagogiques ? Jusqu’où aller dans les partenariats hors du monde scolaire pour prendre en charge ces QSV ? Quelles stratégies didactiques construire car les formats classiques sont plus adaptés aux savoirs stabilisés ?

Le projet INQUIRE se focalise sur  la compréhension des changements opérés par les enseignants. Aussi partant des difficultés de l’équipe éducative du LPA de Lavaur Flamarens,  notre recherche vise à favoriser la construction et la compréhension de nouvelles manières d’agir chez les enseignants quand ils prennent en charge les QSV liées à l’agriculture. Nous proposons trois questions de recherche :

  • comment les enseignants mobilisent-ils de nouvelles ressources pour favoriser l’engagement critique de leurs élèves dans les débats d’actualité et quelle place est accordée à l’exploitation de l’EPL ?
  • Sur quels objets intermédiaires  prennent-ils appui pour élargir leur pouvoir d’agir (Le Bossé, 2003) ?
  • Jusqu’où élèves et enseignants s’engagent-ils dans les QSV ?

L’équipe de recherche à l’ENSFEA

CANCIAN Nadia et LIPP Amélie :  enseignantes-chercheures – UMR EFTS, ENSFEA -Université Toulouse Jean Jaurès, (coordinatrices)

HERVE Nicolas : enseignant-chercheur – UMR EFTS, ENSFEA -Université Toulouse Jean Jaurès

PANISSAL Nathalie : enseignante-chercheure – UMR EFTS, ENSFEA -Université Toulouse Jean Jaurès

L’équipe enseignante du LPA de Lavaur Flamarens

LATGER Nathalie – enseignante d’agronomie

ANDRIEU Laura – enseignante de productions animales

VIDAL Patrice – enseignant de productions animales

SCHMIDT Marie – enseignante de documentation

Le projet LéA Inquire a une activité intense depuis son démarrage à la rentrée 2020 !

Les objectifs définis et partagés par l’équipe enseignante impliquée et l’équipe de recherche pour cette première année de projet sont :

  • d’expérimenter un premier projet pédagogique sur l’enseignement d’une QSV auprès de la classe de première bac professionnel Conduite et Gestion de l’Entreprise Agricole (support polyculture élevage et support grandes cultures) ;
  • de questionner les transformations et changements dans l’activité professionnelle des enseignants.

L’équipe enseignante a eu à cœur de choisir une question socialement vive qui préoccupe particulièrement cette classe. Suite à un questionnaire réalisé auprès des élèves, l’agriculture biologique s’est révélée porteuse de questionnements. C’est pourquoi, le projet pédagogique choisi se fonde sur la réalisation d’une démarche d’enquête en lien avec l’agriculture biologique.

 

Etapes du projet pédagogique

Séance 1

  • Identification des controverses et problèmes liés à l’agriculture : séance réalisée à partir d’un Q-sort sur l’agriculture biologique
  • Choix de la part des élèves des objets complexes et controversés qu’ils souhaitent enquêter.

Motivés par l’expérimentation et impliqués, les élèves ont choisi d’enquêter sur deux objets complexes :

  • les interactions entre le bien-être animal en élevage et l’agriculture biologique ;
  • l’acceptabilité sociale des systèmes de production agricole par les néoruraux.

Séance 2

  • Première phase de problématisation des objets à enquêter
  • Planification des autres séances pour mettre œuvre la démarche d’enquête

Séances à venir

  • Mise en œuvre des phases de recueil d’informations, d’analyse d’informations, d’examen de diverses solutions
  • Elaboration de supports de communication

Les différentes séances d’enseignement-apprentissage sont filmées et des extraits vidéo sont identifiés chemin faisant avec l’équipe enseignante pour faire l’objet d’un travail de co-analyse entre chercheurs et enseignants. Cette étape débute très prochainement !

Retour sur la page des LéA