CASSIS

CASSIS, un projet de recherche pour améliorer la communication entre des acteurs ayant des points de vue divergents sur les questions socialement vives

L’ENSFEA participe au projet européen Cassis avec un groupe de chercheurs internationaux sur les stratégies de communication des jeunes lors de discussion et situations d’apprentissage sur des questions socialement vives ayant des implications en agriculture. La question choisie est celle des animaux  « nuisibles » pour l’élevage, avec le cas du loup en France. Dans cette étude, nous explorons la façon dont les élèves de différentes régions de France où le loup est présent ou pas se positionnent et communiquent sur cette question controversée, mais aussi d’autres questions controversées provenant d’autres contextes culturels et pays telles que la transmission de la tuberculose bovine par le blaireau en Angleterre et le cas de l’opposum et de son impact sur les espèces endémiques en Nouvelle-Zélande. Les questions posées sont :

  • Comment les élèves se positionnent par rapport à ces questions vives ?
  • Quelles sont les raisons de ce positionnement ?
  • Comment les élèves communiquent-ils sur une question controversée avec d’autres élèves vivant dans d’autres contextes et ayant potentiellement des avis différents ? Ces échanges favorisent-ils une évolution de leur raisonnement ?

Porté par l’Université de Southampton (Angleterre), ce projet mobilise trois autres institutions :  l’Université de Londres, l’École Nationale Supérieure de Formation de l’Enseignement Agricole et l’Université d’Auckland (Nouvelle Zélande).

Une des conférences du projet, présentant les résultats des analyses des échanges entre élèves, s’est tenue le 18 janvier 2017 à Auckland, à la Faculté d’Éducation.
La « Cassis team » au séminaire d’Auckland, en janvier 2017.

> [En Anglais] Plus d’informations sur le projet CASSIS sur le site de l’Université partenaire de Southampton